L’importance des compétences non techniques (soft skills)

L’importance des compétences non techniques (soft skills)

De nos jours, les recruteurs ne s’intéressent pas seulement à vos diplômes ou à votre expérience professionnelle, mais aussi à vos compétences personnelles. Ces compétences dites « douces » sont de plus en plus importantes et sont indispensables dans un CV moderne. Mais que sont exactement les compétences non techniques, pourquoi sont-elles si importantes et comment les inclure dans votre CV ? Monster vous donne des conseils !

Les compétences relationnelles décrivent les traits de caractère qui peuvent être utiles dans un certain emploi. Pensez aux compétences sociales, aux capacités de communication, à la créativité ou à l’adaptabilité. Ces caractéristiques ne sont pas mesurables, comme c’est le cas pour les compétences difficiles. Par compétences solides, nous entendons le niveau d’éducation, les diplômes obtenus ou l’expérience professionnelle antérieure. Bien entendu, les compétences solides doivent figurer sur votre CV, car vous devez obtenir certains diplômes, par exemple. Mais les recruteurs examinent également si un candidat possède les bonnes compétences relationnelles.

Pourquoi les compétences non techniques sont-elles si importantes ?

1. Les compétences relationnelles permettent de voir s’il y a une correspondance.

Aujourd’hui, le recruteur, mais aussi vous en tant que demandeur d’emploi, chercheront à savoir si vous correspondez à la culture d’une entreprise. Et cette concordance ne peut s’exprimer par des diplômes ou des expériences professionnelles antérieures. Quelqu’un qui est doué pour le travail en réseau, pour les présentations et qui a d’excellentes compétences sociales ne s’intégrera pas bien dans une entreprise où il y a beaucoup de travail indépendant et pratiquement pas de travail en équipe.

2. Les compétences relationnelles peuvent montrer si vous avez votre place dans une certaine équipe.

Si vous postulez à un poste dans une équipe composée de collègues qui ont tous un fort esprit d’analyse, quelqu’un de plus pratique par nature pourrait très bien s’intégrer. De nos jours, les équipes sont souvent composées sur la base de compétences non techniques plutôt que de compétences techniques.

3. les compétences relationnelles vous distinguent des autres

Il y a probablement quelques autres membres de votre équipe qui ont la même formation ou une expérience professionnelle similaire. Vous ne pouvez pas vous distinguer par ces compétences, mais vous le pouvez par vos compétences relationnelles ! Montrez par exemple que vous êtes ambitieux, que vous êtes curieux et désireux d’apprendre.

4. Les demandeurs d’emploi sont de plus en plus souvent jugés sur leurs compétences relationnelles.

Il y a de fortes chances que lors d’un entretien d’embauche, on vous demande non seulement votre expérience professionnelle, mais aussi vos compétences personnelles. Les recruteurs veulent vérifier si vous vous intégrez à l’équipe ou si vous résistez suffisamment au stress pour le poste. Mais les candidats ne sont pas les seuls à être jugés sur leurs compétences relationnelles, votre supérieur hiérarchique peut aussi, pendant l’entretien, examiner vos compétences relationnelles. Ils peuvent faire la différence entre une bonne ou une très bonne évaluation.

5. Les compétences difficiles sont de plus en plus automatisées.

Certaines tâches que nous effectuons encore aujourd’hui sont de plus en plus souvent effectuées par des ordinateurs intelligents et rapides. Pensez par exemple à la comptabilité, aux conseils en matière de prêts hypothécaires ou même aux opérations. Si un ordinateur doit faire le travail d’un comptable en plus des autres tâches, il doit faire ses preuves d’une autre manière : avec des compétences relationnelles !

développer ses soft skills

Exemples de compétences non techniques (soft skills)

Nous avons déjà mentionné quelques exemples : les compétences sociales, les compétences en matière de communication, la créativité ou l’adaptabilité sont des compétences non techniques assez courantes qui sont souvent demandées dans les offres d’emploi. Si vous voulez vraiment vous démarquer, vous pouvez mentionner de nombreuses autres compétences non techniques sur votre CV ou lors d’un entretien d’embauche.

Et si on savait écouter ? Il est très important de pouvoir vraiment écouter les clients et les collègues, surtout dans les professions orientées vers les services. Ou la capacité d’être critique : faites-vous ce que dit votre supérieur sans réfléchir, ou réfléchissez-vous avant d’agir ? Le sens des responsabilités est également souvent apprécié : se sentir responsable de son travail, des résultats et de ses collègues. Demandez aux autres quelles sont vos compétences relationnelles.

Comment utiliser les compétences non techniques sur votre CV ?

Vérifiez tout d’abord quelles sont vos compétences non techniques qui s’appliquent au poste que vous postulez. Il s’applique également aux compétences non techniques : ne mentez pas à leur sujet sur votre CV. Savez-vous que vous n’êtes pas doué pour le travail en réseau ? Ne l’inscrivez pas sur votre CV, votre responsable le découvrira bien assez tôt lors d’une réunion de réseautage. Donnez à vos compétences personnelles une place de choix sur votre CV ! Vous vous distinguez des autres lorsque vous mettez vos compétences relationnelles en tête de votre CV. De cette façon, le recruteur peut savoir d’un seul coup d’œil si vous êtes apte à occuper le poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.